Vous êtes ici : Accueil » Les ânes » Randonner avec un âne ?

Randonner avec un âne ?

Publié le : jeudi 2 juillet 2015 à 17:49    


... ou quelques conseils pour une rando avec un âne ...

- Hé, salut les grandes oreilles ! je voudrais louer un âne.
- Heu ... oui, en fait, nous ne sommes pas une maison de location ! Nous mettons à disposition des ânes pour accompagner les randonneurs.
- Ah bon ... Moi, c’est juste pour porter mes bagages.
- Bien sûr, nous les ânes, nous avons appris à porter des charges, mais nous ne sommes pas des simples outils de portage ...

- Vous êtes quoi d’autre alors ?
- Un âne de randonnée c’est un compagnon de route, un participant de plus à votre sortie. Nous participons à vos émotions et vos échanges. Nous avons besoin d’encouragement, de sollicitation et de reconnaissance. En retour, nous vous témoignerons notre plaisir de partager avec vous cette aventure !

Portage-Mais ... çà se passe comment, une rando avec toi ?
- Selon ton type de randonnée, l’un de nous sera choisi selon certains critères (rythme, charge, présence d’enfants ...). Ensuite, nous allons, toi, Nathalie et moi, passer un peu de temps pour les présentations d’usages(c’est très important pour nous). Et t’expliquer comment nous conduire et nous bâter.
- Est-ce que ma grand-mère pourra monter sur ton dos ?
- Heu ... Nous pouvons porter environ 40 kg (c’est assez variable selon notre corpulence, notre âge et la durée des étapes). Le plus délicat sera la répartition des charges sur notre dos : il est indispensable de bien équilibrer les sacoches. Mets toi à notre place ! Quand à ta grand-mère, tu dois savoir que toute personne installée sur notre dos, c’est sous ta responsabilité ...

- Et, il faut laisser beaucoup de place dans les sacoches pour mettre ton repas et ton eau ?
- Durant la journée, un coin d’herbe ou de broussailles, une pause au bord de l’eau nous suffisent. Le soir, il nous faut un espace plus grand et de l’eau à volonté . Pour l’eau, comme notre cousin le chameau, nous faisons des réserves !On peut être tenté de brouter toutes les 2 minutes ! Il faut parfois nous rappeler qu’il y a un temps pour manger et un temps pour marcher ...

- Au fait, tu aimes les enfants ?
- Aucun problème. Il faut juste que je t’explique que j’ai une grosse mâchoire très solide et tu as vu mes dents ...? En plus, je ne vois pas très bien de près. C’est pour çà qu’il vaut mieux ne pas nous donner à manger au bout des doigts ! Les enfants sont des petits copains trop mignons : ils nous apportent plein de choses qu’on aime : des pommes, des carottes, du foin, ...)

- Regardes, j’ai préparé des carottes si jamais tu ne veux pas avancer !
- Hummm, je vois ... Le but, c’est que cette randonnée soit un plaisir, pour toi comme pour moi. L’âne têtu qui ne veut pas avancer, c’est une légende ! C’est vrai, nous sommes très prudents, et si quelque chose ne va pas, on s’arrête ou on refuse : Un parcours dangereux, une charge en déséquilibre, un sanglage défectueux, ou une blessure douloureuse. Ce sera à vous de comprendre.
Pour les carottes, je n’ai pas trop envie de dire ça, mais bon ... , je suis très gourmand comme tous les ânes. Mais il vaut mieux m’en donner peu ; ce sont des récompenses. Si on en mange trop, on peut être malade.

- Ouh la la. Et puis je ne suis même pas sûr de courir assez vite si tu t’échappes.
- Cela peut arriver, mais pas sans raison. C’est souvent la peur. Il vaut mieux éviter de nous approcher par surprise, faire un bruit dans notre dos, des grands gestes, ou brandir précipitamment badines ou feuillages ; çà nous fait fuir. Dans tous les cas, ça ne sert à rien de courir : tu seras fatigué avant moi et pour rien ! Si on s’entend bien, je reviendrais !

- Bon, ... et bien je vais y réfléchir et expliquer à ma grand-mère que pour venir avec nous, il faudra qu’elle marche ! En attendant, je vais continuer la visite du site ! Merci pour tes conseils !
- À ton service ! on se retrouvera dans l’album !


Portfolio