Vous êtes ici : Accueil » Plantes » Les cueillettes sauvages

Les cueillettes sauvages

Publié le : vendredi 3 juillet 2015 à 18:53    


Les cueillettes sauvages

Le printemps est la saison des cueillettes sauvages et du repiquage au jardin …
L’observation de la nature est alors indispensable ; ( voir le calendrier phénologique ).
Les premières floraisons, (ex : Le prunellier) sont éphémères, parfois les petites fleurs ne nous laissent que le temps de les voir fleurir … si l’on reporte la cueillette au lendemain : Il est déjà trop tard !

Certaines plantes sont ramassées à l’état sauvage ; nous choisissons avec soins les sites de cueillettes, dans notre environnement proche.
La vallée du Céou au cœur du Périgord noir : Aux abords de la rivière, la reine des prés et le sureau y trouvent la fraîcheur et l’humidité, le bouleau et le frêne nous offrent leurs jeunes pouces au début de l’été.

Dans les prairies avoisinantes, la primevère sauvage ( le coucou ), la prèle des champs, les coquelicots, ... Dans les sous bois, la pulmonaire, le lierre terrestre, l’ortie. Le long des chemins de randonnées en lisière de bois, nous cueillons les pouces de ronces l’aubépine et le prunellier ! Attention ça pique !!! Les premières cueillettes de la saison !

Surplombant la vallée, les coteaux calcaires sont riches en lavande sauvage, petit thym, genévrier. Des amis nous ouvrent leur jardin avec de beaux tilleuls.
Nous trouvons, autour de la ferme, des prairies sauvages où fleurissent l’achillée, le fumeterre, le millepertuis, le serpolet et même la bruyère en sous bois.